Actualités

Le Bassin du Beuvron
Le SEBB
Le Contrat de Bassin Versant
Les actions du SEBB
Biodiversité du bassin versant
Documentation
Contacts

La biodiversité animale

Les équipes du Syndicat d'Entretien du Bassin du Beuvron contribuent au maintien de la diversité biologique par l’entretien de la ripisylve par méthode douce (végétation de rive : arbres, arbustes...). Cette méthode permet de limiter les impacts sur les habitats de la faune inféodée aux milieux aquatiques (mammifères, poissons, oiseaux, insectes...) et de favoriser la régénération de la végétation.
Le patrimoine naturel du bassin du Beuvron est riche. De nombreux zonages de protection y sont répertoriés : Zone Naturelle d'Intéret Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF), Natura 2000 directive habitats et directive oiseaux, Zone Importante pour la Conservation des Oiseaux (ZICO)...

Pour en savoir plus sur ces zonages, consultez le site de la DREAL Centre :
http://www.centre.developpement-durable.gouv.fr/biodiversite-r24.html

Le Castor Européen (Castor fiber)

                                               

                           Terrier hutte                                Traces de la présence de Castors                                   Barrage

                                                                       Cliquez sur les images pour les agrandir

Le Castor européen est une espèce qui présente un régime alimentaire strictement végétarien. Il vit dans des terriers creusés dans les berges et dont l'entrée est immergée.

Au regard de la législation, le Castor européen est strictement protégé au niveau national depuis 1981 et depuis 2007, ses zones de repos, de reproduction ainsi que tous éléments physiques et biologiques nécessaires aux différentes phases du cycle de vie de l’espèce (article 2 du 23.avril 2007).

Sa destruction, capture, détention et commercialisation sont, entre autres, formellement interdites. Il est aussi protégé par des textes européens et figure notamment à l'annexe 3 de la Convention de Berne et aux annexes 2 et 4 de la Directive "Habitats ".

En 1998, aucune trace ne permettait d'affirmer la présence du Castor Européen sur les affluents du Beuvron. La progression du Castor Européen le long du Beuvron, vers l'amont et sur les affluents (Le Cosson, La Bièvre, La Bonneheure, Le Néant,…) est maintenant avérée par la présence de terriers hutte et de barrages.

Les observations faites par le technicien de rivière permettent un suivi de sa progression dans le temps et dans l'espace. Les dernières observations l'ont localisé en amont du bassin versant dans le Loiret. Le Castor européen doit faire l'objet d'une communication adéquate auprès de la population riveraine.

Plaquette ‘cohabiter avec le castor


La Loutre d'Europe (
Lutra lutra)

Cette espèce patrimoniale est en cours de recolonisation des cours d’eau d’où elle avait quasiment disparue depuis les années 1970. En 2008, des indices de présence ont été trouvés sur le Beuvron sur la partie médiane du bassin mais cependant sa présence permanente n’est pas avérée. On peut partir du principe que le bassin se situe sur le front de recolonisation de l’espèce. Ce retour est étroitement lié à la qualité des habitats et à la nourriture disponible dans les cours d’eau. Sa présence est donc un signe incontestable de très bonne qualité du milieu naturel.

Rapport sur le castor et la loutre sur le bassin de la Loire :
http://www.centrederessources-loirenature.com/mediatheque/Mammiferes/Guide_Castor_Loutre_ONCFS_2010.pdf


L'écrevisse à pieds blancs (Austropotamobius pallipes)


Photo : SEBB

L’écrevisse à pieds blancs est un animal aquatique cité aux annexes II et V de la Directive Habitats (CEE 92/43), inscrite dans l’arrêté du 21/07/1983 relatif à la protection des Ecrevisses autochtones, présente dans la liste des espèces protégées sur le territoire national en vertu des articles L411-1 et 2 du Code de Environnement,

Sa population a fortement régressé du fait, des travaux de recalibrage et de redressement (perte des habitats) et la pollution des cours d’eau. De plus, cette diminution s’est aggravée par la l’arrivée des espèces d’écrevisses américaines, plus agressives, qui colonisent les cours d’eau et qui sont donc en conflit direct avec l’écrevisse à pieds blancs.

Cependant, elle a été identifiée sur un cours d’eau du bassin en 2009 par le technicien de rivière du SEBB et des agents de l’ONEMA.

En 2010, la Fédération de Pêche du Loir et Cher a procédé à un inventaire sur ce cours d’eau et a mis en évidence une petite population présentant des critères de reproduction (présence d’œufs).

Le Martin-pêcheur (Alcedo atthis)

Oiseau piscivore, il est relativement bien représenté sur le bassin du Beuvron. Cependant, sa population peut subir de gros dommages en cas d’hiver rude avec des fortes gelées. Le bassin se trouvant en majeure partie en Sologne, la densité des étangs procure en plus des cours d’eau, un potentiel important de nourriture.